Papiers par auteur:
Rechercher par mots clés
Tous les papiers techniques

For more information on our technical papers

Une vision alternative du mécanisme de protection cathodique pour les pipelines enfouis

Publié: 20160306 par NACE International
Auteur(s): Robert Gummow

La compréhension conventionnelle du mécanisme de protection cathodique est illustrée par la définition de la protection cathodique résultant de la recherche de Mears et Brown en 1938. On a, la protection cathodique est complète lorsque les cathodes des cellules de corrosion sont polarisées électronégativement au potentiel du circuit ouvert du site de l’anode la plus électronégative de la structure. Typiquement, les réactions de réduction qui transfèrent le courant de protection cathodique le long de la surface/des interfaces électrolytes produisent des ions hydroxyles, ce qui augmente le pH à l’interface. Pour l’acier, une augmentation du pH réduit le taux de corrosion, selon le degré d’aération de l’environnement. Là où l’environnement interfacial est soit naturellement non aéré, soit désaéré, à cause des réactions de réduction de la protection cathodique, un pH > 9,5 est suffisant pour réduire le taux de corrosion à moins de 25μm/y (~ 1mpy). Lorsque l’environnement interfacial est aéré, un pH >10,5 est suffisant pour réduire le taux de corrosion à moins de 25μm (~ 1mpy). Bien que mesurer le pH interfacial ne soit pas aussi facile que mesurer le potentiel polarisé, le pH interfacial est relié thermodynamiquement au potentiel polarisé, si le potentiel polarisé se trouve sur la ligne d’hydrogène du diagramme Pourbaix, de même que lorsque la structure/l’interface électrolyte est non aérée. C’est pour cette raison que le potentiel polarisé est une indication directe du pH interfacial, qui en retour, est une indication du
taux de corrosion. Il est donc possible de considérer que l’augmentation du pH est le mécanisme de protection prédominant et que le potentiel polarisé, sauf dans des conditions aérées, est un simple indicateur du pH interfacial.

pour en savoir plus